Piet Mondrian : un des pionniers de l’abstraction

Piet Mondrian : un des pionniers de l’abstraction

Piet Mondrian : un des pionniers de l’abstraction

Piet Mondrian : un des pionniers de l’abstraction

Pieter Cornelis Mondriaan est né le 07.03.1872 au Pays Bas et décédé le 01.02.1944 aux Etats Unis. A l’âge de 40 ans, il s’est fait appeler Piet Mondrian qui devient son nom officiel par lequel est reconnu le peintre un des pionniers de l’abstraction.

Piet Mondrian et ses œuvres

Piet Mondrian représente le symbole de l’art moderne du 20ème siècle, et encore il est réputé par son implication auprès des designers et des architectes dans le temps lors de la production des arts modernes comprenant les mobiliers aussi bien que des sujets industriels au service du grand public.

A noter que sa réputation  est reconnue dès sa première apparition au public lors d’une représentation transcendantale de l’image en son début de carrière. A noter également que Piet Mondrian se trouve dans la même promotion que les russes Vassily Kandinsky et Kasimir Malevitch dans l’utilisation du langage abstrait en tant que peintres, ils en sont les éclaireurs.  Il travaille toujours avec une grande rigueur mais il est également un artiste instinctif. En 1930, il s’est fait une discipline lui-même de ne plus travailler qu’avec la ligne, sans utiliser les couleurs. Celle-ci lui a permis de retrouver une nouvelle variable dont la double ligne à traves son œuvre intitulée « Composition losangique avec double ligne ». Avant cela, il a travaillé de concert avec Nicolas Eekman et leurs œuvres étaient exposées à la galerie Jeanne Bucher. Il était à ce moment membre du groupe « Cercle et Carré ».

Son style et le langage abstrait

Malgré ses réputations, notamment dans l’art et le langage abstrait, les œuvres de Piet Mondrian ont été rarement exposé en France à cause de sa sous représentation dans les collections publiques. A propos de son style, il construit des lignes et des combinaisons de couleurs sur des supports pour formuler une beauté générale. Grâce à des lignes horizontales et verticales, construites sans calcul, seulement par une intuition, lignes produites de l’harmonie et du rythme, Piet Mondrian  conçoit des formes fondamentales de la beauté aboutissant à une œuvre d’art puissante surtout lorsqu’il y  adjoint d’autres lignes droites et des courbes selon son langage abstrait.

En 1915, lorsqu’il revenait  temporairement aux Pays Bas, il a essayé de dépasser l’emploi du cubisme et se consacre à l’abstraction plus pure. Il a également entamé plusieurs tableaux mais n’a pas pu terminer qu’un seul intitulé « Composition 10 en noir et blanc ».