Serge Marzin : autodidacte et graveur buriniste par passion

Serge Marzin : autodidacte et graveur buriniste par passion

Serge Marzin : autodidacte et graveur buriniste par passion

Serge Marzin : autodidacte et graveur buriniste par passion

Serge Marzin fait partie des quelques cinquante graveurs burinistes qui sont actuellement en exercice en France. Il est maintenant localisé à Saint-Pol-de-Léon afin de réaliser et continuer ses œuvres  et ses gravures. Il a déclaré que c’est le hasard de la vie qui l’a amené à Saint-Pol.

Pour Serge Marzin, la lenteur dans la réalisation d’une gravure n’est pas un défaut, c’est plutôt une philosophie et de l’art. Pour lui, il ne faut jamais se précipiter.

Portrait de Serge Marzin

Pour Serge Marzin, la gravure c’est toute une vie. C’est pour lui l’unique moyen de s’exprimer et de purifier ce qui n’est pas clair. La couleur privilégiée de ce graveur buriniste est le noir, mais il travaille de temps à autres avec des notions rouge ou bleu.  Depuis son enfance, Serge Marzin est un observateur et il a appris son art en examinant  les autres, y compris son oncle qui travaillait  à l’Imprimerie nationale de Paris. Au fur et à mesure qu’il examine, sa passion pour le trait devient de plus en plus intense ce qui l’a amené à devenir autrement artiste peintre et portraitiste. Cet homme a un comportement calme et apaisé. Il est plutôt modeste malgré  sa qualité et ses réalisations artistiques.   Parfois, il passe des heures sur des plaques en cuivre travaillant avec son burin.  Il est convaincu que la patience, le silence, la respiration sont les moteurs de la réussite.

La réputation de cette artiste

Malgré sa modestie, avec son tablier d’atelier, Serge Marzi exerce plusieurs activités relationnelles, car outre sa qualité de graveur buriniste, autrement appelé graveur taille-doucier, il est associé à la Fondation Taylor et membre du Collectif « Art de Bretagne ». En tant que professionnel, il est inscrit à la Maison des Artistes.

Pour arriver à sa situation actuelle, enviée par plus d’un, Serge Marzi  a amélioré ses savoir- faire  dans le temps. En outre, il partage ses savoirs et accorde  à des stagiaires des transferts de compétence. Les stagiaires ont reconnu la réputation de Serge Marzi à travers les réalisations des commandes qui lui sont parvenues. Il faut dire que cet artiste graveur buriniste fait confiance à son burin, à l’utilisation optimale de son burin et de ses presses. C’est la passion. Il n’a jamais été dans une école d’art, il est autodidacte mais il est réputé efficace et influant.